Notre découverte de l’apnée à Bali

fusion apnée

Cet été nous avons suivi notre première formation d’apnée à Amed, au nord-est de Bali. Déroulement du cours, exercices, techniques. Toutes nos impressions sur nos premiers pas dans cette nouvelle discipline.

Fans du film Le Grand Bleu, admiratifs de Guillaume Néry et William Trubridge, et plongeurs depuis plusieurs années, nous nous sommes laissés tentés par un cours d’apnée. Amed semblait être l’endroit le plus réputé de tout Bali car proche de Tulamben et de la célèbre épave USAT Liberty. Après quelques recherches, notre choix s’est porté sur le centre Fusion Freedive & Yoga et les quelques contacts échangés avant notre départ présageaient une bonne expérience.

Fusion Freedive & Yoga
Le centre Fusion Freedive & Yoga, Amed, Bali, Indonesie

Dès notre arrivée, nous remarquons la différence d’état d’esprit entre un centre de plongée bouteille et un centre d’apnée. Le lieu est paisible, les gens présents sont calmes, l’atmosphère générale est vraiment zen. La matinée de cours théorique prend place dans une salle de classe qui, le soir, fait office de salle de yoga. Les huit élèves sont affalés dans des poufs. Petit tour de table, de nombreux pays sont représentés : Canada, Russie, Etats-Unis, Indonésie, Grèce, Pologne… l’ambiance est décontracté et nous apprécions de rencontrer des voyageurs d’horizons si différents.

break chez fusion
Lunch chez Fusion Freedive & Yoga, Amed, Bali, Indonesie

Les bases théoriques présentées, nous voilà partis pour la piscine d’un hôtel voisin. En effet, nous nous entrainerons à l’apnée statique en milieu protégé avant d’essayer l’apnée en mer (immersion libre et poids constant).

Bouée d'apnée
Bouée d’apnée à Jemeluk Beach, Amed, Bali, Indonesie

L’apnée statique, c’est quoi ?

Tout simplement, l’apnée statique consiste à travailler en binôme le temps d’immersion dans l’eau. En gros, on met sa tête dans l’eau et on essaye de retenir sa respiration le plus longtemps possible. Le binôme s’assure que tout se passe bien et apporte sa présence rassurante.

Notre instructeur n’est autre que Nicholas Kouvaras. Apnéiste depuis plus de vingt ans, Nicholas a dédié sa vie au coaching de grands sportifs ayant battus plusieurs records du monde. Voyageant à travers le monde au gré des compétitions d’apnée, il atterri finalement à Bali. Il change alors de registre et décide de s’occuper de débutants, comme nous, qu’il initie à l’apnée.

Déjà, dans la piscine, nous constatons à quel point ses conseils sont pertinents et ciblés en fonction des élèves. Ni une ni deux, Greg tient 2’45’’ et moi 2’30’’. Oui, c’est bien la première fois que nous faisons de l’apnée ! Je n’en reviens pas. Ce n’est pas grand-chose au regard des performances de champions mais je ne m’attendais pas à obtenir de tels résultats aussi rapidement.

Il est déjà 13h. Nous commandons un lunch à la carte : salades, soupes, jus de fruits frais… on a l’embarras du choix. En apnée, le leitmotiv c’est « un esprit sain dans un corps sain ». Pas de café, pas de cigarette, pas de soda ; que de bonnes choses. Tous les élèves déjeunent ensemble et l’ambiance est bon enfant.

Poissons à Jemeluk Beach
Faune et flore à Jemeluk Beach, Amed, Bali, Indonesie

L’apnée en poids constant

Ensuite, direction Jemeluk Beach. Nous enfilons nos combinaisons 2mm…l’eau est à 29° ! C’est clair ça nous change de la Zélande en combi étanche. Après quelques coups de palmes, nous nous retrouvons autour de bouées disposant de plusieurs points d’accroche. Le principe de l’apnée en poids constant est de descendre le long d’une corde en essayant d’aller le plus bas possible. Notre objectif du jour ? Atteindre 16 mètres. On ne distingue presque pas le bout de la ligne.

Nous essayons de nous détendre au maximum et descendons chacun notre tour au cours de l’après-midi.

descente
La visibilité est d’environ 25 mètres à Jemeluk Beach, Amed, Bali, Indonesie

Greg et moi n’avons jamais connu de problème d’égalisation en plongée bouteille. Ici, dès la première descente, c’est le choc. La tête en bas, nous ressentons la pression de manière beaucoup plus violente. En plus, comme le principe est de retenir sa respiration, nous évitons de trop prendre notre temps pour laisser notre corps s’habituer à la pression. Nous découvrons une nouvelle technique d’égalisation, Frenzel, et, au fur et à mesure, nous la maitrisons de mieux en mieux.

Autre bémol, accrochés à la bouée comme nous le sommes, je ne suis pas la seule à souffrir de mal de mer. Je fini même sur la plage avant les autres, les nausées sont trop fortes.

À la fin de la journée le bilan est, malgré tout, plutôt positif. Greg atteint les 16 mètres et moi 10. Pour obtenir ma certification, il me reste un peu plus d’une journée pour améliorer ma performance.

Descente en poids constant
J’atteins 20 mètres grâce à Nicholas Kouvaras et Fusion Freedive & Yoga

Je descends à 20 mètres !

Le lendemain, on est reparti pour un tour. N’ayant plus de cours théorique, nous passons la majeure partie de la journée en mer. C’est la révélation. Grâce aux conseils avisés de Nicholas, je repousse mes limites et apprends à me faire confiance, à repousser mes barrières psychologiques. J’atteins 20 mètres. Je bouillonne de fierté.

La clé ? La relaxation ! En apnée, tout ne tourne qu’autour de la détente. En effet, au plus le corps et l’esprit sont détendus, au plus les battements cardiaques sont faibles, au moins le corps a besoin d’oxygène.

Plaisir, bien-être et confiance en soi

Bien que déjà plongeuse, l’apnée m’avait toujours impressionnée. Cependant, j’ai découvert un sport passionnant qui invite à repousser ses limites tout en écoutant son corps. Les techniques de relaxation et de respiration apprises me servent d’ailleurs à me détendre dans la vie quotidienne.

Nous sommes désormais AIDA** (équivalent Pure Apnea I) et avons pour projet de continuer l’apnée. À nosyeux, cette discipline est réellement complémentaire à la plongée bouteille et offre énormément de liberté. Pas de grande logistique. Un masque, un tuba, une paire de palmes et c’est parti !

 

Hello Freediving World!Pure Apnea level 1 with Diana Garcia Benito, Agata Bogusz, Nicholas Kouvaras, Lau Attali Stikel, Gregory Stikel, Suhendra Cheng

Publié par Fusion Freediving and Yoga sur mercredi 20 juillet 2016

Avez-vous déjà essayé l’apnée ? Qu’en avez-vous pensé ? Racontez-nous vos propres expériences en commentaire.

 

Laura

2 Commentaires

  1. Hello,
    Ca fait un moment que je suis attiré par l’apnée et votre article me motive encore plus à me lancer. Merci ! 🙂
    Je fais aussi un peu de plongée. Maintenant que vous faites les deux, quelle discipline préférez-vous ? Merci d’avance.
    Romain

  2. Salut Romain,
    Merci pour ton commentaire !
    Difficile de répondre à ta question. Ce que j’aime en plongée bouteille, c’est ce côté balade sous l’eau. C’est tranquille, même si certains imprévus ou conditions climatiques peuvent compliquer un petit peu la plongée. En apnée, ce qui est vraiment cool, c’est cette liberté. Un tout petit peu d’équipement et un buddy et c’est parti ! L’apnée est définitivement plus physique et demande de prendre soin de soi, mais c’est vraiment trop bon 😉
    Félicitations pour votre tour du monde, j’ai commencé à consulter votre site, votre projet est top !
    Je ne pourrais pas faire un choix entre les 2, mais je pense que l’apnée à ma préférence pour le moment.

    A bientôt,

    Greg

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :